Discours du parrain Younoussa Sanfo, au pré-lancement de SwagPay.

Mesdames et Messieurs, en vos titres, grades et qualités,

Je suis très honoré de participer à l’activité qui constitue l’avant-première du lancement de la première, je dis bien, la première plateforme de paiement en ligne du Burkina Faso utilisant les portemonnaies mobiles locaux.

Pour vous dire la vérité, je suis également flatté que vous m’ayez choisi comme parrain de cet évènement exceptionnel que je soutiens de toutes mes forces.

Permettez-moi de vous remercier.

De remercier les étudiants de l’ESI

De remercier ceux de l’ESTA, de l’Université Aube Nouvelle

Mais aussi tous ceux qui se sont présenté individuellement.

Je voudrais encore vous remercier, car votre présence rehausse l’éclat de cette cérémonie et est sans conteste le signe de votre compréhension personnel de ce qui sera présenté et qui va sans conteste modifier positivement nos habitudes lors des transactions commerciales. Merci

C’est le lieu pour moi de remercier, mais également de féliciter toute l’équipe de jeune mais combien dynamique équipe de TICANALYSE pour leur efficace compréhension de ce qu’est le numérique.

Ils ont tout compris.

Ils ont compris que nous étions au Burkina Faso.

Ils ont compris que numérique est un puissant levier économique qui, bien maitrisé, non seulement était un excellent pourvoyeur d’emplois, surtout pour les jeunes, mais était un imparable booster de toute activité économique bien conçu.

Vous conviendrez avec moi que de nos jours, les modes de production et de consommation sont plus que jamais façonnés par les technologies de l’information et de la communication (TIC), la capacité à fonctionner de manière efficace, tant pour une utilisation domestique ou professionnelle.

Aujourd’hui, les africains n’ont plus aucune raisons, j’allais dire aucune excuse d’être à la traine, par rapport aux pays dits développés.

Cela fait 20 ans que l’internet a été ouvert au public au Burkina Faso. En effet c’est le 19 mars 1997 que les burkinabé ont pu accéder publiquement à l’autoroute mondiale de l’information et de la communication. Qu’avons-nous fait avec cette ressource pendant ces 20 ans ? Je maintien ma question !

Pour TICANALYSE, la maison mère de BeoogoLAB que vous connaissez si bien, la réponse est toute simple.

L’argent dans la vie quotidienne a un rôle central, ils ont fait l’hypothèse que la modification des moyens de paiement était susceptible d’avoir un impact sur les relations entre personnes, entre le client et le marchand.

Ils ont alors observé comment on stock, on achète, on paye, on transporte, on livre, on reçoit, bref comment on utilise l’argent au Burkina Faso dans les transactions commerciales, entre clients fournisseurs et tiers.

Le constat fut unanime, dans le domaine du paiement, le BURKINA Faso est à l’ère pré internet. Ils ont ainsi débuté un projet baptisé « SwagPay » du nom de la plateforme nouvellement conçu qui sera proposé aux acteurs qui diffusent, vendent, reçoivent et utilisent l’argent, mais tout cela sur l’internet qui n’est pas loin d’atteindre sa maturité au Burkina Faso.

Ils ont rêvé pendant des jours, des mois, des années d’un moyen de paiement qui a la SWAG. Ils l’ont fait.

Bienvenue dans le next big thing « SwagPay »

Acteurs du commerce en ligne, du commerce de proximité ou de la grande consommation, Vous et TICANALYSE, poursuivez le même objectif : fluidifier les paiements pour qu’ils soient plus rapides, pratiques et sûrs pour tous les utilisateurs.

Pour terminer cette allocution je souhaite plein succès aux travaux de ce hackathon, qui j’espère renforcera la sécurité de la première plateforme de paiement en ligne au Burkina Faso.

Sur ce, je déclare la journée de pré-lancement de « SwagPay ».

                                                                                   Je vous remercie

Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :