mHealth: TICANALYSE digitalise le système d’information sanitaire du Burkina

Le vendredi 9 décembre 2016 a été lancé officiellement par le ministère de la santé, un système d’utilisation du téléphone qui a révolutionné le  monde sanitaire dans les zones rurales du Burkina Faso. Dénommé mHealth, le système conçu par TICANALYSE permet la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant. La mise en œuvre a été effective grâce à l’appui de l’UNICEF et de la fondation Bill et Melinda Gates.  

Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 80 pour 1000  au Burkina. Et selon le Dr Simon Sanou, 51 habitants sur 100 utilisent la téléphonie mobile au Burkina.

C’est fort de ce constat que le Ministère de la Santé, dans sa lutte contre le phénomène de mortalité infanto-juvénile, a décidé d’intégrer les nouvelles technologies dans l’amélioration de l’état sanitaire dans les zones communautaires.

Allier technologie et santé, c’est le challenge relevé par TICANALYSE qui a conçu le système mHealth Burkina, la solution répondant à la problématique. Dispositif innovant, mHealth Burkina est une approche nouvelle pour les communautés rurales.

De ce fait, a été mis en place des séances de démonstration de l’utilisation du téléphone mobile pour la collecte et la transmission des données dans les centres de santé et de promotion sociale (CSPS).

Séance de démonstration de l’application mHealth Burkina

MHealth a ainsi permis d’une part, le renforcement de la productivité des Agents de Santé à Base Communautaire pour une baisse significative du taux de mortalité infantile. D’autre part, de faciliter la transmission de données qualitatives de prise en charge des cas et de faciliter les réapprovisionnement en médicaments.  Et ce, en dotant les ASBC  de téléphones portables avec  l’application.

                 mHealth sur mobile

A ce jour, six districts sanitaires utilisent mHealth Burkina  et ce sont au total, 182 ICP et 1638 ASBC utilisant mHealth Burkina qui ont été ajoutés à ces districts conformément aux données reçues de la Direction des Services Informatiques et de la Télésanté (DSITS). Ce sont notamment les districts sanitaires de Yako avec G53 ICP et 500 ASB; Courcy avec 34 ICP et 218 ASBC ; Seguenega avec  23 ICP et 243 ASBC;  Ouayigouya avec 33 IPC et 243; Thiou avec 19 ICP et 201 ASBC;  et enfin Titao avec  20 ICP et 229 ASBC.

TICANALYSE est fière d’avoir contribué à mettre cette infrastructure technologique en place.

Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :